menu
  • le-groupe-hospitalier
    Le groupe hospitalier
  • votre-hospitalisation
    Votre hospitalisation
  • votre-vie-en-residence
    Votre vie en résidence
  • votre-vie-au-quotidien
    Votre vie au quotidien

L'unité d'hébergement Renforcé

EHPAD
Localisation : Haubourdin (1er étage)
Capacité d’accueil : 12 lits


L’UHR (Unité d’Hébergement Renforcé) est un lieu de vie et de soins spécialisés. Il propose sur un même lieu l’hébergement, les soins, les activités sociales et thérapeutiques pour des résidents ayant des troubles du comportement sévères.

Il accueille des résidents ayant une maladie d’Alzheimer ou maladie apparentée et présentant des troubles du comportement sévères qui altèrent la qualité de vie et la sécurité de la personne souffrante et des autres résidents. Ces personnes sont prises en charge par un personnel qualifié dans un environnement sécurisé. Le projet personnalisé inclut des soins et des activités sociales ou thérapeutiques adaptées.

Les activités thérapeutiques en UHR concourent à la gestion et à l’apaisement du ou des troubles du comportement associés à la maladie neurodégénérative, et ce grâce à des activités individuelles et/ou collectives. Ces activités participent également :

  • Au maintien ou à la réhabilitation des capacités fonctionnelles restantes (ergothérapie, cuisine, activités physiques, etc.)
  • Au maintien ou à la réhabilitation des fonctions cognitives restantes (stimulation mémoire)
  • À la mobilisation des fonctions sensorielles (stimulation, musicothérapie, etc.)
  • Au maintien du lien social des résidents (repas, art-thérapie, etc.)

Lorsque son état de santé et son comportement le permettra, une sortie sera envisagée vers un EHPAD.

Les critères d’entrée retenus sont les suivants :

  • Maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée
  • Et des troubles des comportements sévères mesurés par un score strictement supérieur à 7 à un des items de l’échelle NPI-ES concernant seulement les troubles perturbateurs suivants :
    • Idées délirantes,
    • Hallucinations,
    • Agitation/agressivité,
    • Désinhibition, exaltation de l’humeur/euphorie,
    • Irritabilité/instabilité de l’humeur,
    • Comportement moteur aberrant
  • Et avec une échelle de retentissement du NPI-ES à 5, éventuellement à 4 lors de 2 évaluations au cours du mois précédent
  • Et mobiles, c’est-à-dire capables de déplacer seul y compris en fauteuil roulant
  • Et n’ayant pas de syndrome confusionnel

Conditions de sortie de l’UHR :

Durant le séjour, une évaluation sera proposée lors de la synthèse hebdomadaire, associant l’ensemble de l’équipe soignante. Sur la base de ces évaluations, l’intégration sera validée par la commission d’intégration et de suivi en fonction de l’état de santé. Cette décision sera validée par le médecin référent de l’UHR sur délégation du directeur de l’établissement

Les critères retenus de sortie sont les suivant :

  • La diminution ou la disparition des troubles du comportement pendant une période suffisamment longue pour être compatible avec le retour dans une unité traditionnelle
  • État grabataire, et résidents non mobiles

La décision de sortie de l’UHR sera prise en réunion d’équipe pluridisciplinaire, sur avis, du médecin coordonnateur en lien avec le médecin traitant ou après information et recherche de consentement de la personne malade et en concertation avec la famille ou l’entourage proche.